Son origine

Le Reiki

 

Le terme Reiki trouve ses origines au Japon. Il provient des mots :

 

Rei : l’énergie universelle, inclut les dimensions de l’âme et de l’esprit

Ki : la part de l’énergie vitale qui circule en nous

 

Le Reiki est une thérapie holistique (qui considère la personne dans sa globalité) naturelle qui, par imposition des mains sur soi même ou sur autrui, permet de canaliser l’énergie universelle de la vie, le Ki en soi même ainsi que dans sa relation au Rei, puisque tout est lié en interdépendance.

 

Cette technique énergétique, vieille de plus 2500 ans et initialement écrite par un disciple de Bouddha, fut découverte au début du XX siècle par le japonais Mikao Usui.

 

Le Maître Reiki (praticien ou enseignant)

Le praticien met en place des actions d’harmonisation énergétique des ressources physiques et psychologiques de la personne, afin de favoriser son équilibre et son bien être.

 

L’expansion du Reiki en Occident

est due, d’une part à la branche nippo-américaine de Mm Hawayo Takata et de sa petite fille Phyllis Lei Furumoto. Elles transmirent les principes élémentaires du Reiki, et des techniques simplifiées et formèrent des Maîtres occidentaux depuis les années 1970 ; et d’autre part à la branche japonaise liée à l’un des élèves Chujiro Hayashi qui l’introduisit en Europe directement depuis le Japon au début des années 2000.

 

Les séances de Reiki

renforcent le pouvoir de guérison propre au corps. Si au début il était essentiellement pratiqué sur soi, aujourd’hui il est de plus en plus proposé par des professionnels dans toutes sortes d’établissements. 

Le Reiki ne remplace en aucun cas un traitement médical ou thérapeutique, mais il vient en complément de ceux-ci. Leur association permet à l’organisme de récupérer plus rapidement.

 

Les effets :

Les patients peuvent ressentir un profond état de relaxation, des picotements, de la chaleur ou des sensations de pressions. Le Reiki est un complément sûr et ne présente aucune contre-indication.